Groupes soutenus par le CRJ en 2016

Adrien Marco trio

Adrien Marco trio © DR
Adrien Marco trio © DR

Adrien Marco (guitare), Adrien Ribat (guitare), Maxime Ivachtchenko (contrebasse)

Jeune guitariste autodidacte, Adrien Marco fonde son trio éponyme en 2008. Trois musiciens, deux guitares et une contrebasse, et une emprunte résolument manouche, influencée par les rencontres amicales et musicales que le jeune guitariste a pu faire au sein de la communauté des gens du voyage.
Suivant le digne héritage du maitre Django Reinhardt, ce trio voue une véritable passion à la musique manouche et ce qu’elle exprime. Ainsi, Adrien Marco est surtout influencé par le jeu de la communauté Sinti : très vif, aérien, et précis. Cette musique se veut une langue à part entière,  l’échange, la passion, et l’expression y sont omniprésents.

Établis dans l’Yonne, Adrien Marco Trio à écumé les petits lieux de la région, avec un public fidèle de plus en plus nombreux. En 2015, les trois compères invitent leur public à participer à un nouveau voyage pour la création de leur second album, via un financement participatif.

Adrien Marco trio

Adrien Marco trio dans Tempo

 


Visionner :

Matterhorn #2

Matterhorn #2 © Adrien Leconte
Matterhorn #2 © Adrien Leconte

Timothée Quost (trompette), Gabriel Boyault (saxophone), Aloïs Benoît (trombone), Benoît Joblot (batterie)

Matterhorn #2 est un quartet qui s'inscrit dans le cycle de 4 projets « Matterhorn project », entre le trio (#1 trompette / rhodes / contrebasse) et le quintet (#3 clavecin / marimba / sax / chant / violoncelle). Ce sont ici une trompette (Timothée Quost), un saxophone (Gabriel Boyault), un euphonium (Aloïs Benoît) et une batterie (Benoît Jo blot) qui se rencontrent pour former un quartet à l'énergie brute et franche ciselant une musique de sons et de pulsations. Dans cette instrumentation inattendue, laissant entrevoir de nouveaux plans sonores, et des situations d'improvisations inhabituelles, la « patte » du compositeur Timothée Quost est toujours présente, tout en laissant une place importante au jeu de groupe, à l'interaction et à l'improvisation collective. Cette ligne frontale de trois soufflants, soutenue par la batterie-poumon de l'orchestre sait capter en permanence l'attention, tant par ses instants d'intensités rageuses que dans des langueurs douces et fines. Matterhorn #2 est le cœur battant du Matterhorn « ensemble », réunissant les projets #1, #2 et #3.

Matterhorn, sur le site de Timothée Quost

 

K.O.G (Kind Of Groove)

KOG © Vincent Loyer / DR
KOG © Vincent Loyer / DR

Sidi (voix), Fabien Lelarge (saxophones), Clément Amirault (trombone), Marc Lapostol (basse piccolo), Cédric Ricard (saxophone ténor, flûte), Lucas Gerbet (claviers), Jean-Marc Perruchini (basse électrique), Ludovic Jobert (batterie)

1995-2015, KOG fête ses 20 ans.

Derrière le clin d’œil non dissimulé au Kind of Blue de Miles Davis, KOG s’amuse à fusionner les genres qui font taper du pied. Amoureux de jan, funk, soul et hip hop, les dijonnais sïnspirent de Dave Holland Quartet, Maceo Parker, M-Base, The Brecker Brothers, Marcus Miller etc.

Une section de cuivres qui brille, un rappeur et un DJ qui irnprovisent, une rythmique binaire qui groove : Au mi-temps des année 90, KOG marque les esprits par une fusion des genres jusqu’alors inédite. Certains penseront à du funk mâtiné swing, d’autres à du jazz versant hip hop. KOG décolle les étiquettes qui poissent et se veut représentatif d’un jazz entraînant, vivant et bon enfant, capable d’attirer un public habituellement peu réceptif aux Vagabondages improvisés et autres dissonances harmoniques. La diversité des instruments permet au groupe d’évoluer dans des styles variés, créant ainsi leur propre son qu’ils appellent Urban Jazz.

Xavier Desandre Navarre

Xavier Desandre Navarre © Thierry Kubisiak
Xavier Desandre Navarre © Thierry Kubisiak

Stéphane Guillaume (saxophone, flûte), Emil Spanyi (piano), Stéphane Kerecki (contrebasse), Xavier Desandre Navarre (percussions, batterie)

"Avec Xavier Desandre Navarre, le trait de multiplier les collaborations tous azimuts, fréquent chez les musiciens qui ont le jazz pour principal idiome, prend des proportions ogresques. Après la découverte, enfant, des percussions, et notamment du fameux zarb, lors d’un séjour en Iran, son appétit musical le conduit au conservatoire d’Aix, en classe de percussions classiques puis à prendre la tangente du côté du Brésil, via l’enseignement des rythmes de la samba et du candomblé auprès de Sylvio de Santana Jr. La batterie, le jazz et les musiques improvisées suivent, qui forment ce « creuset » où se mêlent les traditions musicales les plus diverses, qu’il n’aura de cesse d’intégrer à sa palette sonore. À partir des années 1990 qu’il débute en intégrant l’ONJ de Denis Badault, c’est l’explosion biographique. Deux décennies de side(cha)manisme extensif plus tard […] c’est une carte blanche au Jazz House de Copenhague qui donne à XDN le déclic et l’opportunité d’un premier album sous son nom. Affiné en quelques années, le répertoire formera l’album In Pulse (2014), enregistré en format quartet avec l’époust-soufflant Stéphane Guillaume (saxophones, flûte), le pianiste Emil Spanyi, les contrebassistes Benoît Rousselet et Stéphane Kerecki ainsi que le vocaliste Alan "Allonymous" Conway et l’accordéoniste Vincent Peirani en invités de marque. C’est l’In Pulse quartet (sans les invités, avec Stéphane Kerecki à la contrebasse et Grégory Privat au piano) que vous aurez l’occasion de découvrir sur scène le mardi 19 janvier à l’Auditorium Jean Jaurès chez D’Jazz Nevers et le lendemain à La Vapeur de Dijon pour D’Jazz Kabaret (cette fois avec Emil Spanyi au piano)"

"Quartet à Pulse" Tempo # 57

Sylvaine Hélary Spring Roll

Sylvaine Hélary "Spring Roll"
Sylvaine Hélary "Spring Roll"

Sylvaine Hélary (flûte), Hugues Mayot (saxophone), Antonin Rayon (piano), Sylvain Lemêtre (vibraphone, percussions, métaux)

Elephant Tôk

Elephant Tôk
Elephant Tôk

Onan (chant), Aymeric Avice (trompette, effets), Gilles Wolff (saxophone ténor), Boris Blanchet (saxophone ténor et soprano), Philippe Meunier (guitare), Romain Nassini (claviers), David Fontaine (basse), Daniel Jeand'heur (batterie)

 

Créé en 2012 par le batteur Daniel Jeand’heur (One Shot, Pienza, B12 4tet…), Elephant Tôk était à l’origine un trio (sax, basse, batterie) qui explorait une forme de musique originale utilisant des riffs et des rythmiques simples comme support à des improvisations.

Très influencé par le son de groupes des 70's tels que Weather Report, Mahavishnu Orchestra, Lifetime ou Magma… le trio se transforme rapidement en septet puis en octet avec l'arrivée du rappeur et comédien "ONAN" qui apporte une dimension surréaliste au projet.

Cette musique s'articule comme une longue discussion, évoluant de chorus en solos, ponctuée de couplets et de thèmes obsédants. Une manière très évidente de jouer du rock comme du jazz avec toute l'énergie et la finesse de ces deux courants ; en fin de compte pas si éloignés !

 

La Scala

La Scala
La Scala

Théo Ceccaldi (violon), Valentin Ceccaldi (violoncelle), Roberto Negro (piano), Adrien Chennebault (batterie)

« On passe d’un univers chambriste très affirmé et même très savant à des atmosphères d’improvisation qui doivent tout au jazz le plus rebondissant, et on circule de la tendresse à l’envol, de la méditation à la révolte, de la nuit à la lumière, le tout avec une science des transitions consommée. » 

Philippe Méziat - JAZZ MAGAZINE

«  L’humour est omniprésent dans cette façon de traverser le XXè siècle par le chas d’une aiguille, en y pénétrant par la face écrite pour en ressortir par son envers improvisé. Ce n’est pas un rire canaille ou truculent, c’est un souffle malicieux qui sait transformer le dérisoire en élan poétique gonflé d’émotion. L’échelle ici est de celles qui vous donnent un délicieux vertige ; on y monte comme les grenouilles du météorologue, pour se voir confirmer que l’avenir du Tricollectif est au beau fixe. »

Franpi Barriaux - CITIZEN JAZZ

Diaporama

 

Gueorgui Kornazov "Horizons quintet" / La Vapeur, Dijon, jeudi 8 octobre 2015.